Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon Debkafile, les Russes s'apprêteraient à envoyer des troupes au sol et de nombreux hélicoptères face aux défaites syro-iraniennes à Homs et Idlib contre l'EI

par Debkafile 13 Novembre 2015, 21:10 Homs Idlib Syrie Russie Iran Helicopteres Articles de Sam La Touch

Selon Debkafile, les Russes s'apprêteraient à envoyer des troupes au sol et de nombreux hélicoptères face aux défaites syro-iraniennes à Homs et Idlib contre l'EI

Après la chute de l'avion de ligne russe dans le Sinaï le 31 octobre, Moscou a revu sa positon pour mener l'offensive contre l'État islamique (EI) en Syrie. La force aérienne russe a transféré un grand nombre d'hélicoptères d'assaut de son enclave dans la province de Lattaquié dans deux bases aériennes syriennes à l'est de Homs sur les lignes de front avec l'EI, selon les révélations de sources militaires à DEBKAfile. Des bases aériennes T4 (Tiyas) et de Shayrat, le commandement russe mènera la bataille contre l'État islamique sur Homs, une ville d'un million d'habitants et centre stratégique de la Syrie centrale et orientale. Comme les Russes passent des frappes aériennes à l'offensive contre l'EI, ils savent que leurs hélicoptères de combat risquent à présent d'être abattus.

Homs est sous la menace directe, depuis le 1er novembre, lorsque les forces de l'EI ont capturé le village de Mahin au sud de la ville, repoussant les Gardiens de la Révolution iraniens, l'armée syrienne et les forces du Hezbollah et leur infligeant de lourdes pertes. Le contrôle de Mahin a ouvert la voie à l'EI et aux rebelles syriens pour atteindre la banlieue sud de Homs leur permettant de prendre le contrôle de l'autoroute stratégique M5 joignant la ville de Damas.

Un autre groupe d'hélicoptères de combat russes est maintenant déployé à l'aéroport militaire de Hama pour bloquer l'offensive que l'EI et le Front al-Nosra se préparent à lancer dans le nord de la province d'Idlib. Là aussi les forces djihadistes ont fait des progrès. Le 5 novembre, elles ont repris à l'armée syrienne le ville stratégique de Morek qui commande les routes du nord au centre de la Syrie.


Des rapports de renseignement en provenance du sud de la Russie et de la péninsule de Crimée, font état de plusieurs unités d'hélicoptère de combat russes prêtes à être transférées vers la Syrie. Moscou se prépare à prendre le relais des Iraniens, des Syriens et du Hezbollah pour arrêter de nouvelles avancées de l'EI. Plus d'hélicoptères sont nécessaires pour soutenir l'offensive russo-syro-iranienne si elle veut aller de l'avant sur tous les fronts.
D'autres sources de renseignement indiquent que des unités de «volontaires» russes se sont organisés pour le départ dans le sud de la Syrie à partir de la Russie et de l'Ukraine orientale qui avaient été détachées pour combattre aux côtés des séparatistes pro-Moscou.
Leur arrivée en Syrie aurait pour but de renforcer l'intervention militaire de la Russie dans le conflit syrien et aussi marquer sa première participation dans des combats au sol, contredisant la promesse antérieure du président Vladimir Poutine de ne pas envoyer de soldats sur le terrain en Syrie.

Tout en intensifiant la guerre contre l'EI, le Kremlin veut également favoriser son plan pour une solution politique de la crise syrienne, qui sera examiné à la prochaine conférence internationale à Vienne...

Source :
- Debkafile* Russian military surge in Syria: More helicopters, first “volunteer” combatants

* Site d'information israélien proche des services de renseignement israéliens

commentaires

Haut de page