Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Afrique. Alerte à la vigilance, la horde des barbares à nos portes ! (GilbertRocheteau.com)

par Gilbert NKAMTO 24 Juillet 2014, 14:25 Terrorisme Afrique Libye Assassinat Kadhafi BHL Cameron Sarkozy

Afrique. Alerte à la vigilance, la horde des barbares à nos portes ! (GilbertRocheteau.com)
Afrique. Alerte à la vigilance, la horde des barbares à nos portes !

Gilbert NKAMTO pour le CEREDD /

Centre Européen de Recherches et d’Etudes sur la Démocratie Directe /

2014-07-20 
GilbertRocheteau.com

Nul n’est désormais plus épargné, ce n’est non plus seulement la guerre des militaires africains contre les mouvements sectaires, djihadjistes et terroristes. Ce qui était encore hier observé chez les autres, en Asie notamment avec un regard médusé des Africains, est bel et bien désormais chez nous en Afrique.

Il n’est pas visible, on ne le connaît pas et on ne sait jamais par où il arrive, s’en va ou revient. Ils ont appelé cela, la guerre asymétrique. La guerre invisible, disparate, touffue, saignante et sanglante. Elle entraîne avec elle, les victimes qu’ils soient enfants, vieillards, femmes, filles, garçons sans distinguo. Elle ne se déclare jamais mais elle agit et quand elle agit, elle fait de nombreuses victimes. Ces victimes, sont très souvent méconnaissables car décomposées et étalées en morceaux de chair de viande. Elle crée l’horreur, cette horreur s’accompagne de la douleur des familles et tous, on l’attribue à quelque chose : le terrorisme !

Le terrorisme, il est transporté chez nous depuis février 2011.

Depuis l’invasion en Libye par des hordes de barbares, des gens crapuleux encadrés par Nicolas Sarkozy, David Cameron et Barack H. Obama, amenés par le très célèbre philosophe français, le sioniste Bernard Henry-Levy. L’Afrique est devenue la nouvelle terre promise des mouvements terroristes. On savait depuis 2001 que c’était Al-Qaeda qui, depuis l’Afghanistan faisait peur à la toute puissance américaine en la combattant pour son ingérence dans les affaires intérieures de l’Afghanistan, de l’Iraq et du Pakistan.

Leur combat n’est plus seulement dans ces pays, il est désormais transposé chez nous. Or chez nous, ce ne sont pas les Etats-Unis d’Amérique, ni la France et l’Angleterre où il devrait être mené. On se demande donc pourquoi cette transposition de la lutte d’Al-Qaeda plutôt en Afrique. On se demande aussi si effectivement ce terrorisme ne serait pas diligenté contre les lieux où les Occidentaux aspirent mener leur prédation.

Découvrez avec moi des photos d’explosifs adaptés à la minuterie du téléphone portable, actionnable à distance, saisis en grande quantité chez trois djihadjistes yéménites et somaliens. Selon les informations découvertes chez eux par les forces africaines présentes à Mogadiscio - d’après les informations recueillies par nos sources - des milliers d’exemplaires ont été confectionnés, assemblés, et expédiés au Mali, au Nigeria, au Soudan, en Somalie, au Yémen, en Palestine, au Kenya et à de nouvelles destinations aux fins de basses besognes. Ils sont depuis un certain temps utilisés au Kenya à qui les terroristes reprochent sa participation dans la lutte contre les Shebaab somaliens.

On se demande bien comment de tels engins tueurs peuvent aller d’un pays à l’autre sans qu’ils ne soient découverts par les satellites et les drônes américains et alliés et stoppés depuis leur point de départ et de fabrication… arrivent-ils par contrebande ? Avec l’aide des renseignements extérieurs ? Nos renseignements ? Une ou des complicités internes ? Et pour quel but à atteindre… ?

En s’interrogeant sur le fait du pourquoi on en est arrivé là, le temps nous donne raison justement, que la persistance actuelle des pays comme la France de Hollande et les USA de déplacer leur armées dans nos territoires, dans le désert du Sahel et du Sahara pour « combattre le terrorisme » n’est à nos dépens qu’une poudre aux yeux pour encercler nos ressources minières et naturelles qui se trouvent dans ces zones riches en matière première tant convoitées. Ces pays, en nous envoyant la horde des barbares sur notre continent, savent qu’ils nous forcent la main pour accepter à nouveau sur nos territoires, leurs armées coloniales, à un moment où avec feu Kadhafi, l’Afrique voulait s’en débarrasser. Du coup, la France devient « généreuse » au Mali, au Niger, en Côte d’Ivoire, au Tchad, en Centrafrique … Mais en Libye où elle a semé l’apocalypse, elle ne peut pas s’y poser car elle sait très bien que là, Abou Sofyan Bin Qumu et Abdelhakim Belhaj vont trancher, tête après tête, celles des soldats français. Donc elle continue à foudre son bordel là où la paix existe et où elle a perdu le droit de vol et d’étranglement des peuples pour s’accaparer de leurs richesses.

A nos valeureux soldats africains, qu’ils soient au Mali, au Nigeria ou au Cameroun, votre combat est le nôtre. Il se passe que la bataille ne se trouve plus seulement sur les champs militaires… il se trouve cependant aussi que depuis l’avènement du millénaire et de la technologie des masses, depuis 2011, le combat s’est déplacé sur différents terrains… sur terre, en l’air, en mer, où vous maîtrisez le mieux. Sur le champ des TIC, nous nous sommes constitués en combattants pour être à vos côtés, des « militaires civils » qui combattent pour la prise de conscience, mais cette fois-ci, de la Conscience africaine, pour éviter que nombreux de nos frères et sœurs ne se jettent dans cette soi-disant guerre qui ne sera jamais la leur mais celle des néo-colonialistes.

Cette bataille est et sera coûteuse. Mais l’objectif n’est pas de céder à la tentation mais de bouter hors d’état de nuire ces armées étrangères qui arrivent sous le faux prétexte de vous former alors qu’au contraire elles viennent pour vous déformer. Elles sont avec leurs djihadjistes, les gens que nous devons combattre avec acharnement. Ansar Dine, Mujao, Boko Haram, Al Shabaab et cie, ne sont que les bras séculiers de ces armées coloniales qui viennent spolier nos richesses et nous les vaincrons !

Peuples africains, soyons vigilants ! Autour de vous… un explosif peut être tout près, alertons l’armée.

Gilbert NKAMTO (*)
___________________________

(*) www.gilbertrocheteau.blogspot.com
Correspondant du CEREDD à Tripoli, puis Yaoundé.
Secrétaire général du Conseil Panafricain du MDPR /
Mouvement démocratique panafricain pour la renaissance
www.mdpr.populus.ch
Administrateur d’EODE Zone Afrique
www.eode.org

commentaires

Haut de page