Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nasrallah : L'EI a été créé pour combattre le Hezbollah (OLJ)

par OLJ 12 Mai 2016, 17:45 Nasrallah Syrie EI Terrorisme Lutte Liban

e secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'est insurgé jeudi contre les Etats-Unis qui ont, selon lui, crée le groupe jihadiste Etat Islamique (EI) pour combattre le parti chiite et la résistance dans la région.
Il a ensuite longuement évoqué les élections municipales qui se sont déroulées dimanche à Beyrouth et dans la Békaa.

Les USA mènent la lutte
En référence au terme utilisé par les Palestiniens pour décrire la création de l'Etat d'Israël et l'exode de centaines de milliers de personnes, Hassan Nasrallah a estimé jeudi que la région était la cible d'une nouvelle Nakba ("catastrophe" en arabe) orchestrée par les Etats-Unis.

"Aujourd'hui, la 'résistance' combat un projet équivalent au projet sioniste qui a abouti à la création de l'entité sioniste", a déclaré Hassan Nasrallah dans un discours lors d'une cérémonie en l'honneur des blessés du Hezbollah.
"En 1948, des centaines de milliers de Palestiniens ont été tués ou chassés de leurs terres par les sionistes. L'Occident, avec la Grande-Bretagne en tête, a imposé l'installation d'une entité sioniste", a-t-il dit.
"Aujourd'hui, nous subissons une autre Nakba orchestrée par les Etats-Unis. Avec leurs alliés, ils ont créé des organisations takfiristes (jihadistes) et terroristes pour détruire la 'résistance' dans la région", a expliqué le leader du parti chiite, assurant que son parti était prêt à livrer ce combat.

Le secrétaire général du Hezbollah a ensuite expliqué que l'EI avait été créé pour combattre le Hezbollah et les autres forces de la "résistance" au Moyen-Orient, citant les propos d'un haut gradé américain.
"Dans une interview récemment diffusée sur la chaîne américaine CNN, le général américain à la retraite Wesley Clark a expliqué que les Etats-Unis avaient créé l'EI pour combattre le Hezbollah et ternir son image", a-t-il déclaré.

"L'EI, qui perd du terrain sur le front militaire, se venge sur les civils", a-t-il poursuivi. "En Irak, l'EI attaque le quartier chiite de Sadr City à Bagdad. En Syrie, le secteur chiite de Saydet Zeinab, près de Damas, et au Liban, la banlieue-sud de Beyrouth", a dit le leader du parti chiite.
"Ils veulent que l'EI s'installe aux frontières et à l'intérieur du territoire iranien", a-t-il ajouté, estimant que "le royaume saoudien agit dans ce sens".

 

Municipales : Nasrallah explique ses choix
Sur le plan local, le secrétaire général du Hezbollah a salué les électeurs de la Békaa qui ont voté en faveur des listes soutenues par le parti chiite à l'occasion des élections municipales.

"Je tiens à saluer les nôtres dans les régions de la Békaa et de Baalbeck-Hermel qui se sont déplacés en nombre en faveur de nos listes", a déclaré M. Nasrallah lors d'un discours télévisé à l'occasion d'une cérémonie organisée en l'honneur des blessés de la "résistance" islamique.
Après avoir remercié l'ensemble des forces de sécurité, et plus particulièrement l'armée libanaise, d'avoir assuré la sécurité de ces élections, le leader du parti chiite a affirmé que "les conseils municipaux nouvellement élus agiront au service des habitants".

Hassan Nasrallah est également revenu sur les élections municipales à Beyrouth, qui se sont également déroulées dimanche.
"Nous soutenons jusqu'au bout nos alliés", a-t-il déclaré, citant l'exemple du CPL. "Je soutiens le CPL mais je ne soutiens pas les Forces libanaises avec qui le CPL a le droit de s'allier", a expliqué M. Nasrallah.
"La liste des Beyrouthins a été montée par le Courant du Futur, qui n'est pas un partenaire. Nous avons donc décidé de ne pas intégrer cette liste, alors que le CPL l'a fait", a-t-il ajouté, indiquant qu'il n'était "pas question de monter ou de soutenir une liste qui serait confrontée à nos alliés".

"A Zahlé, nous avons souhaité que nos alliés s'accordent sur une liste, mais ils ont échoué à le faire. Nous avons donc décidé de distribuer nos voix entre les listes", a-t-il ajouté.

Haut de page