Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20 Octobre 2016. Rapport sur la guerre en Syrie et en Irak. Le système de lance-flammes russe TOS-1A utilisé dans la bataille de Mossoul (Southfront)

par Southfront 20 Octobre 2016, 18:53 Rapport de guerre Syrie Irak TOS-1A EI Mossoul Alep Al-Nosra Turquie Russie Articles de Sam La Touch

20 Octobre 2016. Rapport sur la guerre en Syrie et en Irak. Le système de lance-flammes russe TOS-1A utilisé dans la bataille de Mossoul
Article originel : Syria & Iraq War Report – October 20, 2016: Russia-made TOS-1A Heavy Flamethrower Systems in Battle for Mosul
Southfront

Traduction SLT

Soutenus par États-Unis, les "modérés" de Jabhat Al-Nosra et les autres groupes d'opposition, qui opèrent à l'intérieur et à l'extérieur d'Alep, ne vont pas participer à la pause humanitaire annoncée par les armées syriennes et russes. Le 19 octobre, la Syrie et la Russie ont rouvert des couloirs à Alep, laissant une chance aux miliciens pour quitter la ville pendant le mini-cessez-le-feu prévu pour le 20 octobre. À son tour, Jabhat Al-Nosra (ou Jabhat Fatah Al-Sham) et ses alliés ont relancé des offensives dans le sud-ouest d'Alep et ont saisi la partie principale du 1070 Projet d'Appartement. Le 20 octobre, les miliciens ont continué leurs attaques dans la zone.

Des miliciens soutenus par la Turquie et les Unités de Protection Du Peuple Kurde (YPG) se combattent dans la ville syrienne de Tell Rifaat.

Une alliance de groupes de miliciens soutenus par les Turcs, opérant sous la bannière d'opération menée par Ankara, a déclaré Tell Rifaat, située à 40km au nord d'Alep, comme une zone militaire (pro-turque,NdT) et a donné au groupe de miliciens kurdes du YPG 48 heures pour quitter la ville le 18 octobre. Cette ville avait été saisie par les miliciens du YPG aux miliciens soutenus par la Turquie en février 2016. Le 19 octobre, la prétendue armée syrienne libre (ASL) a commencé à bombarder les positions d'YPG à Tell Rifaat tandis que l'artillerie des forces armées turques a bombardé d'autres positions de l'YPG dans Hasajik, Hasieh, Shahba Dam et Um Hosh. En retour, des sources pro-kurdes ont commencée à disséminer des informations selon lesquelles la force aérienne russe a bombardé les miliciens de l'ASL au sud de Mare et à Tell Malid. Le 20 octobre, les échange de coups de feu et les bombardements d'artillerie ont continué.

La raison de ses rapports tendus est liée à l'avance récente de l'YPG dans la direction de la ville stratégique d'Al-Bab. L'YPG a pris le contrôle de quelques villages situés sur les routes importantes qui se dirigent vers la ville contrôlée par l'EI. À leur tour, les opérations militaires turques visent à prendre le contrôle d'Al-Bab et empêcher les YPGs de relier les zones contrôlées par les Kurdes en Syrie.

Mercredi, plus de 600 miliciens se sont retirés de la banlieue de Damas à Mo’adhimiyah Al-Sham, en en donnant le contrôle à l'armée syrienne. Les miliciens ont été transférés dans la province d'Idlib.

L'armée de l'air syrienne a mené une série de raids aériens sur les positions de Jabhat Fatah al-Sham dans les provinces de Latakia et Idlib, bombardant des terroristes près de Zohra Katab Sandou et Tardin dans le nord de Latakia et Hallouz et Um Al-Qar au sud-ouest de la province d'Idlib. Les attaques aériennes ont abouti à l'élimination de 5 unités tactiques de Jabhat Fatah al-Sham et un dépôt de munitions et au moins 3 véhicules équipés de mitrailleuses.

Le système de lance-flammes russe TOS-1A 'Solntsepyok' a été découvert parmi les unités d'artillerie de la police Fédérale irakienne qui bombardent les unités de l'EI déployées dans la zone de Shura près de la ville de Mosul contrôlée par l'EI, le 18 octobre. Les systèmes TOS-1A ont été utilisés avec succès par l'armée irakienne pendant la tempête de Fallujah. Maintenant, ils sont utilisés dans la bataille de Mossoul.

Le 20 octobre, l'attaque aérienne de l'armée de l'air irakienne a tué  Wa’ad Youness, le Gouverneur de l'EI dans la région de Sahl en province de Nineveh. L'événement a eu lieu dans le nord-est du bastion de Mossoul tenu par l'EI. Le même jour, l'armée irakienne a annoncé que le front anti-EI a libéré 18 villages depuis le début de l'opération dans la campagne de Mossoul.  Plus de 100 miliciens de l'EI ont été tués durant les opérations. Les gains principaux ont été réalisés au sud-est du bastion de l'EI. Les villes de Bartallah et Bakhida contrôlées par l'EI sont maintenant la priorité principale des forces irakiennes.

20 Octobre 2016. Rapport sur la guerre en Syrie et en Irak. Le système de lance-flammes russe TOS-1A utilisé dans la bataille de Mossoul (Southfront)

Haut de page